Le géant américain Dell a mené une étude sur l’impact de la révolution des modes de travail sur plus de 4000 salariés. L’entreprise a réalisé l’étude dans diverses structures : PME, grande société, etc. Des organisations issues d’une douzaine de pays et représentant 9 industries différentes. Le résultat de l’étude pointe du doigt les problèmes liés aux récentes méthodes de travail.

Plus d’efficacité à la maison

L’étude portait sur 500 salariés français. Premier constat : les Français aiment travailler à la maison. Ils sont plus à l’aise dans leur cocon familial. En effet, ils sont plus concentrés dans un environnement où il n’y a qu’eux et où les collaborateurs les sollicitent moins. D’après l’étude, plus de 55% des travailleurs français estiment être plus productifs en travaillant à la maison. Travaillant depuis leur domicile, ils ressentent mois de stress lié à divers facteurs : pression directe du chef hiérarchique, transport, etc. Ils peuvent aussi dormir tôt et plus car le temps de trajet entre le bureau et le domicile est éliminé. Le télétravail commence donc à avoir le vent en poupe. Dans cette étude, le bureau a plutôt le sens de lieu de travail.

Les avantages et les inconvénients

En entreprise ou à domicile, les travailleurs français veulent avoir les technologies récentes afin de réaliser leur mission en bonne et due forme. Quand la société n’est pas en mesure de répondre à leur demande, près de 40% des interrogés disent employer leurs propres terminaux personnels pour effectuer le travail dans les meilleures conditions. L’étude avance que plus de 25% des travailleurs considèrent comme un gain certain de productivité le recours aux nouvelles technologies. 40% estiment que l’utilisation de ces technologies permet de communiquer plus rapidement avec leurs collaborateurs. L’inconvénient réside essentiellement dans la maîtrise de soi, car travailler à la maison peut induire un laisser-aller préjudiciable à l’entreprise.

L’enthousiasme autour des nouvelles technologies

Suivre la tendance est essentiel si l’on ne veut pas être dépassé. Les travailleurs ont déjà hâte de voir les futures technologies innovantes pour améliorer le travail de demain. Ainsi, plus de 90% estiment que la reconnaissance vocale serait une alternative de choix au clavier classique. Ils pensent même que les laptops vont être remplacés d’ici peu par les tablettes tactiles. De même, beaucoup espèrent la vulgarisation future de l’accès biométrique et de la présence holographique. Ces nouvelles technologies ouvrent en outre de nouveaux horizons dans le monde du business.

PARTAGER
Article précédentPourquoi choisir une agence de référencement pour booster son SEO ?
Prochain articleLe match des salaires : Allemagne Vs France
Rédacteur en chef de Cadres-Dirigeants.fr, je suis cadre dans une grande société informatique parisienne, et passionné par le management, l'entreprise et la vente, entre autres. Ce média me permet de partager mon expertise et les actualités pouvant intéresser mes confrères et dirigeants.