Beaucoup apprécient actuellement le modèle économique allemand. Les salaires des Allemands sont très compétitifs comparés à ceux des Français. Pour voir en détail cette situation, des professionnels ont mené une étude des rémunérations des salariés allemands.

Les résultats de l’étude

La question que l’on peut se poser : les Français sont-ils mieux payés que les Allemands ?

Les résultats de l’étude montrent un coût moyen du travail inférieur en Allemagne qu’en France. Le coût à l’heure du travail dans les sociétés allemandes de plus de 10 employés est inférieur de 10% à celui des entreprises de l’Hexagone. Ce constat porte bien évidemment atteinte à la compétitivité des entreprises françaises, car le coût de la main d’œuvre est une grande partie de la charge d’une société. Contrairement à ce que l’on peut penser toutefois, les Allemands ne sont pas pour autant moins payés que leurs homologues français. En effet, les travailleurs d’Outre-Rhin sont mieux payés. La différence réside dans les cotisations sociales de l’Allemagne inférieures à celles de la France. En 2014, le salaire moyen des Allemands dépassait de 5.6% celui des Français.

Une réalité un peu complexe

Cet écart entre les deux pays s’explique par la pratique de très bas salaires en Allemagne plus qu’en France tous secteurs d’activités confondus. Cela provoque la chute du salaire moyen Outre-Rhin. Jusqu’à aujourd’hui, l’Allemagne n’a pas encore défini de salaire minimum interprofessionnel. Une situation dont certaines entreprises profitent pour fixer des salaires très aléatoires. Face à cette situation, le syndicat allemand ne peut faire grand-chose, car son pouvoir est de plus en plus réduit.

Dans l’hexagone, le constat est tout autre. Le smic est de 9.61 euros de l’heure. Ce salaire est plutôt élevé par rapport au reste de l’Europe, surtout dans les pays de l’Est. Quand le Smic tend à augmenter, le reste des salaires augmente également. Une raison pour laquelle, l’Allemagne est plus compétitive que la France.

La donne change pour les cadres qui occupent des postes qualifiés. Ils perçoivent des rémunérations plus élevées comparées à celles des Français. En Allemagne, les industries proposent les meilleures rémunérations contrairement à la France qui mettent plutôt en valeur le secteur tertiaire : finance, transport, énergie, etc.

La force des Allemands réside principalement dans la grande disparité de leurs salaires. Cela permet de maîtriser les coûts et par conséquent d’être plus compétitif sur la scène européenne.