Le secteur des jeux du hasard ne semble pas ressentir les effets de la crise économique mondiale. En effet, ce sont encore des milliers de personnes qui continuent de s’adonner au tirage, au grattage, aux paris hippiques, sportifs et au casino. Cela dit, de tous, ce dernier mode reste en vogue. D’ailleurs, en voici la preuve.

Le casino, en général

Les jeux de table et les machines à sous sont les deux principales formes du casino physique. Comme les noms l’indiquent les noms, les premiers regroupent des joueurs autour d’une table, et les seconds les mettent face à une machine. Par ailleurs, il en existe en ligne et font partie des plus de 5 000 sites réservés à ces jeux en France. Excepté le risque de dépendance qu’il comporte, ce jeu engendre beaucoup de revenus pour les joueurs, les entreprises, mais aussi l’Etat.

Les chiffres du casino mondial

Plusieurs pays sont réputés pour leurs casinos qui attirent beaucoup de monde. Pour suivre un ordre croissant, la France vient en premier lieu. Ainsi, en 2012, l’industrie du casino en ligne y aurait fait 43 % du chiffre d’affaire global en matière de jeux. Ce qui reviendrait à environ 24 milliards d’euros. Un an plus tard, une hausse importante aurait été notée, faisant enregistrer des montants journaliers de 86,8 millions d’euros.

Viennent, ensuite les Etats-Unis, avec Las Vegas. Dans ce pays, le casino apporterait plus de 81 milliards de dollars dans l’économie. De même, cette activité génèrerait plus de 6 milliards de dollars aux entreprises qui équipent les casinos, 14 milliards de dollars aux hôtels et restaurants et environ 78 millions aux employés. Toutefois, la première place est actuellement occupée par la ville de Macao, en Chine. Elle compte 33 casinos, qui, en 2013, auraient généré plus de 33 milliards d’euros. Cela dit, en 2010 déjà, le plus imposant d’entre eux, le Venetian Macao produisait à lui seul, environ 20 milliards d’euros par an.

Le casino résistera-t-il au temps ?

Il est presque certain que le casino du futur se trouve derrière les écrans. En effet, les jeux en ligne sont beaucoup plus prisés que ceux en salle. C’est depuis 2009 que le ton a été donné avec une estimation à 8 % du chiffre d’affaire effectué par ce biais au plan international. Et, en se fiant à l’évolution des TIC, la tendance n’est toujours pas inversée.

PARTAGER
Article précédentEtes-vous au bon poste ?
Prochain articlePassage du désir passe à la vente à domicile
Rédacteur en chef de Cadres-Dirigeants.fr, je suis cadre dans une grande société informatique parisienne, et passionné par le management, l'entreprise et la vente, entre autres. Ce média me permet de partager mon expertise et les actualités pouvant intéresser mes confrères et dirigeants.