Parmi les personnes qui se pressent à Pôle Emploi chaque mois, les handicapés sont nombreux. Et leur nombre tend à augmenter. Fin de l’année dernière, les chômeurs handicapés comptaient plus de 450.000, une augmentation de 10% par rapport à 2013.

Un constat sans appel

Les diverses associations déplorent l’augmentation constante du nombre de chômeurs handicapés. Cette progression est doublement plus rapide par rapport aux demandeurs d’emplois non handicapés. L’association AGEFIPH considère ce cap de 450000 comme du jamais vu en France.

Les difficultés subies par les travailleurs handicapés

Voici quelques statistiques sur la situation des travailleurs handicapés en France. Plus de 40% sont âgés de plus de 50 ans, plus de 20% disposent de diplômes (bac minimum), plus de 30% ont été au chômage en un an et plus de 55% depuis plus d’un an. Cet accroissement du nombre de chômeurs handicapés s’explique surtout par l’augmentation des personnes bénéficiant de la RQTH ou Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé.

L’effort des sociétés

D’un côté le nombre d’handicapés au chômage augmente, d’un autre côté les sociétés essaient tant bien que mal de respecter leurs obligations. Les amendes versées à l’AGEFIPH ont diminué au fil des années :

  • 2010 : 539 millions d’euros
  • 2014 : 421 millions d’euros

Ces chiffres expliquent le respect des entreprises de la règlementation des 6% d’handicapés dans les entités de plus de 20 salariés. Le nombre d’emplois occupés par des travailleurs handicapés a connu une augmentation depuis 2007 aussi bien dans le privé que dans le public. Cependant, cette situation est loin de combler la hausse des chômeurs handicapés de plus en plus importante.

Qu’en est-il dans le reste de l’Europe ?

Le constat est le même en France que dans le reste de l’Europe. Le nombre de chômeurs handicapés augmente plus que celui des personnes valides. En effet, les handicapés sont plus vulnérables aux conditions de travail de plus en plus dures imposées par les entreprises. Compétitivité oblige, certaines sociétés n’hésitent pas à se séparer des handicapés quitte à enfreindre la réglementation des 6%.

La règlementation du 6%

Malgré les aides de l’Etat pour que les entreprises embauchent des handicapés, la situation est tout autre. Dans la foulée de la règlementation, les entreprises l’ont appliquée. Cependant, après quelque temps, les sociétés n’embauchent plus à hauteur de 6% des effectifs. Pire, certaines organisations licencient de plus en plus d’handicapés. Et quand ils recherchent du travail, c’est souvent le parcours du combattant.