Quelques écoles de management ont augmenté leurs frais de scolarité d’à peu près 4000 euros en une année.

Une augmentation généralisée

Dans la plupart des grandes écoles, on note une hausse des frais de scolarité. Et cela se voit surtout auprès des écoles de commerce où l’augmentation n’est pas minime. Par exemple, l’école de commerce EDHEC a augmenté les frais de scolarité de 41000 euros par an à 45000. Les illustrations de cette hausse sont nombreuses : +1500 euros à l’ESC La Rochelle, + 3500 euros à l’ECSP Europe et même + 6000 euros à l’EM Lyon. En cette année 2015 la rentrée s’annonce difficile pour les étudiants voulant intégrer une école de commerce à bac+2, car les frais se sont envolés. Ces chiffres sont calculés pour les 3 années du programme « Grande école ». Les frais de scolarité des écoles de commerce dépassent désormais ceux de l’ensemble des établissements. Pour HEC, comptez 40.000 euros. La plus grosse surprise vient de l’institution de Lille dont les tarifs ont augmenté à 45000 euros pour le master grande école. Cette hausse vertigineuse est dénoncée non seulement par les élèves, mais aussi par la Fédération des Associations Générales Etudiantes ou FAGE.

En moyenne, les frais de scolarité ont augmenté de 1000 par an depuis l’année 2013. Ils passent ainsi de 28000 euros à 31000 en 2015. En 2009, aucune école en revanche n’affichait des frais supérieurs à 10000 euros l’année. L’envolée des tarifs est donc très importante. En temps de crise, cette situation est très mal prise par les parents d’élèves et les étudiants eux-mêmes.

Les professionnels du secteur expliquent cette hausse importance par la baisse de la taxe d’apprentissage versée par les sociétés et les dotations des chambres de commerce. Et il faillait pallier ce manque à gagner. Ces dotations servaient à l’investissement dans de nouvelles structures essentielles pour bien figurer dans les classements français et européens.

Une hausse aléatoire d’un établissement à un autre

En comparant les frais de scolarité sur 10 ans, l’augmentation est plus qu’importante. Pour les grandes écoles en 2005, il faut compter 19000 euros de frais de scolarité. Actuellement, l’augmentation des tarifs est de l’ordre de 66% en 10 ans. Cette hausse substantielle n’est pas vraiment fondée puisqu’elle n’est pas comparable au taux d’inflation. Certains établissements ont quand même limité la hausse de peur de voir les étudiants se désintéresser. Toutefois, certains grands établissements ont réussi à faire passer la pilule.

PARTAGER
Article précédentEn 2016, un recrutement massif de cadres
Prochain articleContrat d'assurance-vie luxembourgeois, pourquoi souscrire ?
Rédacteur en chef de Cadres-Dirigeants.fr, je suis cadre dans une grande société informatique parisienne, et passionné par le management, l'entreprise et la vente, entre autres. Ce média me permet de partager mon expertise et les actualités pouvant intéresser mes confrères et dirigeants.