Actuellement, les startups fleurissent aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis. Les jeunes fraîchement diplômés des grandes écoles n’hésitent pas à monter leur entreprise même avec trois fois rien. Ils investissent divers domaines d’activité. Ils sont nombreux dans le secteur de l’informatique, de l’internet et dans le commerce en ligne. Beaucoup trouvent que les jeunes sont bien préparés pour affronter le monde ardu du business. Ainsi, les hommes fortunés n’hésitent plus à investir plus dans une idée que dans une société.

L’Adie organise des sessions d’information à l’adresse des jeunes de moins de 32 ans. En octobre, l’association organisera une semaine de sensibilisation des jeunes à la création d’entreprise. L’année passée, l’Adie a élargi sa cible aux personnes âgées de plus de 45 ans. Ainsi, cette année s’annonce de la même couleur avec un public jeune et senior. La manifestation se déroulera du 5 au 9 octobre 2015.

Pourquoi élargir la cible aux séniors ?

Les personnes âgées sont vulnérables dans la conjoncture économique actuelle. Les seniors ne sont pas épargnés par le chômage. Ils rencontrent par ailleurs d’importantes difficultés d’insertion professionnelle. Les personnes de plus de 45 ans ont besoin d’assistance afin qu’elles puissent créer leur propre entreprise. L’Adie a conscience de cette situation et finance 31% de seniors en 2014.

Des manifestations communes et un message à l’unanimité

L’organisation de manifestations communes favorise les échanges entre les porteurs de projet de différente génération. Cet évènement permet aussi de cultiver un état d’esprit solidaire afin de permettre aux intervenants de prendre conscience de leurs compétences et de leurs aptitudes.

Jeune et sénior

Les jeunes sont connus pour leur passion, leur fougue et leur énergie. Avec ou sans diplôme, les jeunes ont des idées plein la tête et veulent changer le monde. Ils n’ont pas l’expérience mais une vision très claire de ce qu’ils veulent. En revanche, le sénior possède l’expérience et de grandes compétences. Certes, ils n’ont plus la force de leurs 20 ans, mais ils n’ont rien perdu de leur ambition et de leur volonté.

Jeune et sénior peuvent travailler ensemble pour créer une entreprise. La complicité et l’échange d’expérience peuvent mener vers la réussite. Pour créer une société, une personne a besoin d’un associé compétent et ambitieux qui partage les mêmes objectifs professionnels. Avoir une vision d’ensemble est aussi essentiel pour pouvoir travailler dans l’harmonie la plus complète.

Créer une entreprise quand on est très jeune ou âgé, c’est tout à fait possible.