La création de start-up mérite d’être encouragée. C’est ce que l’atlas des start-ups veut réaliser. Cet atlas dresse une liste d’une centaine de toutes jeunes entreprises innovantes implantées dans toute la France.

La création d’entreprise dans l’Hexagone

La création de société en France est un peu complexe. Selon les chiffres, près de 12 millions de Français ont annoncé vouloir fonder leur propre entreprise. Le constat est tout autre puisque seulement 500.000 personnes sont passées à l’acte. Parmi ces 500.000 entreprises créées, 60.000 bénéficient d’un accompagnement personnel des CCI. Les professionnels estiment qu’il faut impérativement soutenir les porteurs de projet afin de convertir les intentions en concrétisations. Ils invitent aussi à communiquer aux différents acteurs économiques le dynamisme des futurs créateurs de startups. L’atlas représente un dispositif de promotion et de valorisation des startups qui entrent dans un domaine d’activité précis : vente de produits, prestation de service, etc. Ce dispositif a pour but d’informer sur les actualités du monde de la start-up les acteurs économiques de divers territoires, les décideurs de l’économie web, les établissements scolaires et les différents centres de formation.

La situation réelle des petites entreprises

Chaque porteur de projet peut créer sa société en région comme à Paris. Evidemment, la capitale offre plus d’opportunités et de soutiens aux startups. En France, il existe partout des incubateurs et plateformes de co-working qui aident dans le processus de création d’entreprise. Sur tout le territoire, les récents modes de communication favorisent le développement (rapide) de ces petites sociétés.

Il est important de ne plus penser que la création de startups dépend étroitement d’un capital de départ. Que si le porteur de projet n’a pas d’argent, il ne peut pas monter sa propre affaire. Actuellement, les business Angels financent les projets les plus prometteurs. Même sans le sou mais avec une idée novatrice, on peut donc créer son entreprise.

Des témoignages de jeunes créateurs

Des témoignages de jeunes qui ont réussi à créer leur entreprise sont également présents dans l’atlas des start-ups. Cela illustre les grandes tendances du numérique notamment l’économie collaborative, le big data ou encore le bricolage numérisé. Ces témoignages sont essentiels pour les futurs créateurs d’entreprise. Cet échange est l’occasion de tisser des relations dans le monde exigeant de l’entreprenariat.

Bien sûr, les start-ups deviendront grandes et quelques-unes deviendront de véritables multinationales puissantes.