Depuis 2014, la vente à domicile a connu une progression soutenue et cela va continuer jusqu’en 2016. L’année passée, l’étude de Xerfi a démontré les tendances de la vente directe sur 3 ans. Les perspectives sont prometteuses car cette année la vente directe est à son top.

La vente directe se développe

La vente directe a connu une progression de 1% l’année passée. Cette année 2015 est meilleure car la croissance est de l’ordre de 2%. Et la prévision avance un même taux de progression pour l’année prochaine. Cette progression est soutenue car avant 2014 l’augmentation était plus importante. Par exemple sur deux ans, en 2009 et en 2010, la croissance était de 8.5%. Le taux de croissance de la vente directe est redescendu à 6% en 2011. Il est clair, la vente directe est de plus en plus appréciée par son efficacité. En effet, cette façon de vendre favorise la convivialité des ventes qui est une autre manière de distribuer des produits variés et haut de gamme.

Cette progression de la vente directe rend les affaires plus difficiles pour les nouveaux arrivants. A maturité, le créneau devient de plus en plus sélectif et exigeant. P

Pour les distributeurs de produits électroménagers par exemple, l’avenir de la vente directe s’annonce radieux. En effet, les vendeurs peuvent tester le produit dans de conditions réelles, ce qui impacte favorablement sur la décision d’achat de la clientèle. Les fabricants de vêtements et d’accessoires seront aussi avantagés par la vente directe du fait de la diversification de l’offre. De même, les produits d’hygiènes et d’entretien de la maison peuvent être testés à domicile. Ainsi, les clients peuvent voir instantanément le résultat, ce qui est véritablement l’idéal.

L’embellie rencontrée par la vente directe depuis 2013

L’année 2013 a été très prolifique pour la vente directe avec un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. 2014 a été meilleure car le chiffre d’affaire et les recrutements liés à la vente directe ont connu une augmentation. Parmi les vendeurs qui contribuent à ce succès de la vente directe, les femmes se taillent la part du lion car les VDI sont composés à plus de 80% de gent féminine. Pour accéder à la performance des vendeurs, les entreprises mettent le paquet sur la formation. C’est ainsi que cette année 2015 est le point de maturité de la vente directe. Et la prévision pour 2016 est meilleure.

PARTAGER
Article précédentPetite start-up deviendra grande !
Prochain articleLa création et la reprise de supérettes, un domaine en pleine expansion
Rédacteur en chef de Cadres-Dirigeants.fr, je suis cadre dans une grande société informatique parisienne, et passionné par le management, l'entreprise et la vente, entre autres. Ce média me permet de partager mon expertise et les actualités pouvant intéresser mes confrères et dirigeants.