Dans son évolution, une entreprise est souvent confrontée à des situations nouvelles ou éprouvantes. Mais l’équipe dirigeante n’a pas souvent toute l’expérience nécessaire pour traverser ces périodes délicates avec réussite.

Il faut donc faire appel à des ressources humaines extérieures qui ont déjà eu à gérer le même type de challenge avec brio et qui en maitrisent les contours. Et c’est là que le management de transition prend tout son sens. En face d’une belle opportunité ou d’une menace sérieuse, il s’avère utile pour gérer en limitant les erreurs.

De même, il permet aux dirigeants d’une société de faire face de manière précise à une crise ponctuelle ou un événement crucial dans la vie de l’entreprise. En profitant du savoir-faire d’un manager de transition, ils font survivre l’entreprise ou ils la font passer à une échelle de croissance supérieure selon le scénario en présence.

Comment choisir un manager de transition ?

Pour être en mesure de gérer de façon ponctuelle une situation d’entreprise qui combine un fort stress et une marge d’erreur permise très limitée, il faut des têtes bien faites. Mais en plus, l’expérience du manager de transition est non seulement solide, mais très riche. Pour cela, la sélection sur CV est sans compromis sur la base des références professionnelles.

En fonction des besoins spécifiques de chaque entreprise, seuls les profils qui ont prouvé une gestion réussie dans le domaine requis sont retenus à la fin des entretiens successifs.

Comment devenir manager de transition ?

Le manager de transition n’est vraiment pas ouvert aux débutants même s’ils sont titulaires d’un diplôme d’écoles de commerce cotées. Les missions liées à cette fonction exigent de l’expérience, beaucoup d’expérience même dans la gestion de situations de crise.

En plus de l’expérience, il est nécessaire d’avoir des qualités intrinsèques poussées. En l’occurrence, le manager de transition doit être orienté-résultats et avoir du leadership, voire du charisme. Il doit être en mesure de se montrer efficace sans aucune perte de temps. Il doit être dynamique et avoir un self-control à toute épreuve.

PARTAGER
Article précédentLe partage de savoirs
Prochain articleLe voyage, une source d’inspiration
Rédacteur en chef de Cadres-Dirigeants.fr, je suis cadre dans une grande société informatique parisienne, et passionné par le management, l'entreprise et la vente, entre autres. Ce média me permet de partager mon expertise et les actualités pouvant intéresser mes confrères et dirigeants.