La modération salariale est une pratique de plus en plus privilégiée par les entreprises, d’après le baromètre Expectra. Cependant, on note que le niveau salarial des professionnels œuvrant dans le numérique est plus important, car ils sont plus demandés.

La majorité des entreprises sont très attentives lorsqu’il s’agit de salaire. D’ailleurs, le 14ème baromètre Expectra a indiqué une progression de 1,7 % au niveau des salaires des cadres en 2016. Une hausse très conséquente comparée aux années précédentes. Malgré tout cela, cette augmentation reste encore modérée.

Ce sujet intéresse beaucoup de monde, car avec un contexte économique difficile, il est important de connaître l’évolution des salaires en France. En outre, vous pouvez aller sur http://www.17h43.com pour profiter de différents sujets liés à la vie quotidienne des français.

Quel secteur est le plus avantagé ?

Selon l’analyse de Christophe Bougeard, directeur général d’Expectra, le niveau salarial des salariés français est modéré. Elle ajoute d’ailleurs que celui-ci est relatif à une croissance économique très molle, affichant un PIB très faible moyennant les 1,5 % et un taux de chômage toujours aussi élevé.

Notez par ailleurs que les cadres ont bien résisté à la crise et enregistre un taux de chômage inférieur à 5 %.

Outre ces facteurs, il faut également comprendre que les secteurs et les expertises déterminent la hausse salariale. Ainsi, on peut voir des progressions allant jusqu’à plus de 6 % dans les secteurs des télécommunications et de l’informatique.

Une évolution qui va continuer dans les prochaines années

Les cadres profiteront encore de ce système d’ici les trois prochaines années, d’après encore Christophe Bougeard. Les secteurs indiqués précédemment bénéficieront d’ailleurs des plus fortes hausses.

Ingénieurs, informaticiens ou autres experts spécialisés dans la télécommunication gagneront le maximum si l’on se réfère au baromètre d’Expectra, car ces derniers sont les métiers les plus recherchés actuellement.

En clair, les start-ups qui veulent évoluer dans le numérique devront débourser le maximum afin de profiter des services de ces experts.