Les réseaux sociaux sont rapidement devenus des outils incontournables pour les entreprises de toute taille. C’est qu’ils offrent un éventail de possibilités infini : augmenter sa visibilité, marketer à moindre cout, collecter des quantités de données… Mais leur intérêt ne se limite pas là : nombreuses sont en effet les entreprises à les utiliser pour optimiser leur recrutement. Le phénomène est déjà bien installé aux États-Unis, et se développe rapidement en France. Pourquoi donc s’écarter des filières traditionnelles de recrutement pour investir les réseaux sociaux ? Et comment s’y prendre ?

Le recrutement par les réseaux sociaux : une démarche à long terme

La première chose à réaliser, c’est que recruter par les réseaux sociaux tranche avec l’état d’urgence du recrutement traditionnel. Il ne s’agit pas ici de poster une offre d’emploi pour recruter immédiatement, mais bel et bien de créer une véritable plate-forme de discussion pour se constituer un vivier de candidats.

La création de communautés RH sur les réseaux représente un excellent moyen d’engager la discussion et de gagner en efficacité en matière de sourcing. De grandes entreprises s’y sont lancées, citons par exemple Danone ou AT&T. Une compagnie comme Nu Skin, marque de cosmétiques haut-de-gamme, compte sur les réseaux sociaux non seulement pour son marketing mais également pour son recrutement, via la création de contenu pertinent et la recherche de la discussion.

Un des grands intérêts de la démarche est son coût : s’il faut bien évidemment investir pour assurer sa présence sur les réseaux, les prix sont moindres, et les médias 2.0 offrent une formidable opportunité aux PME de contourner la fracture financière qui les sépare des géants de ce monde.

Il faut aussi considérer le public touché. Les réseaux sociaux sont un outil pour atteindre les demandeurs d’emploi, mais aussi les candidats passifs, déjà en poste.

Élaborez une stratégie

Sur les réseaux, tout commence avec la stratégie adoptée. Ne vous lancez surtout pas à l’aveugle ! Il va vous falloir cibler des réseaux bien particuliers, créer du contenu approprié à chaque plate-forme, et surtout définir vos objectifs et les moyens de les atteindre.

En matière de recrutement, vos collaborateurs RH seront aux premières lignes. Il va falloir assurer leur présence sur tous les réseaux adéquats, tels LinkedIn et Viadeo (et bien d’autres encore!), et se servir de cette opportunité pour soigner l’image de votre marque. Harmoniser les profils de vos collaborateurs est un gage de professionnalisme et permet d’améliorer le référencement.

Des contenus de qualité

Pour susciter l’intérêt et engager la discussion, la question des contenus est bien sûre centrale. Il faut les adapter à la plate-forme choisie : LinkedIn ne suit pas les mêmes codes que Facebook par exemple.

Il faut aussi qu’ils soient intéressants et bénéficient à votre entreprise. En matière de contenu, le choix est large, et il va vous falloir vous adapter à votre secteur d’activité. Les pistes à suivre sont nombreuses : vous pouvez ainsi créer du contenu pour présenter la culture de l’entreprise, ses valeurs, sa vie interne, ou encore coacher les candidats. Les réseaux sociaux sont une arme à double tranchant, qui limitent la capacité d’une entreprise à contrôler sa communication, mais qui en retour lui offrent la formidable opportunité de s’afficher sous son jour le plus humain.

Diversifiez-vous

En matière de présence sur le web 2.0, il ne faut pas hésiter à investir tous les terrains. Vos concurrents ne s’en gêneront pas, ne les laissez donc pas seuls ! Cela signifie que votre présence ne doit pas se limiter aux réseaux sociaux. Certaines entreprises ont monté des blogs pour leurs collaborateurs, qui permettent d’illustrer la vie de la compagnie. La création d’un site de recrutement dédié, qu’il soit intégré ou externe au site internet de l’entreprise, est également un atout. En bref, recruter en ligne, si l’action s’avère peu coûteuse, demande des efforts considérables et une stratégie précise. Mais les bénéfices sont à l’avenant.