La prolifération des ressources et des données multimédias (créations graphiques, dessins, vidéos, photos…) a fait naître un nouveau besoin au sein d’une entreprise. En effet, aujourd’hui, il est devenu essentiel de stocker ces données en vue de les utiliser à bon escient. Et si cette technique est généralement considérée comme un outil faisant le buzz, l’intérêt d’utiliser le digital assez management n’est pourtant pas encore compris par tous.

D’ailleurs, depuis 2011, ce marché a connu une croissance considérable pesant aujourd’hui plus de 1.44 milliard de dollars. Ce chiffre devrait encore augmenter d’ici 2024, moyennant les 7.5 milliards de dollars.

La définition du DAM

Il est important de définir le digital asset management. Cet outil se trouvant au croisement des enjeux de la création et du marketing digital désigne l’ensemble des décisions et tâches, au sein d’une organisation. Il permet en outre de collecter, de classifier, de rechercher, de stocker, de visualiser, de stocker et de diffuser des différents contenus multimédias. D’ailleurs, dans le livre blanc du digital asset management, on peut découvrir toutes les choses qu’on peut réaliser avec ce type d’outils.

Le DAM correspond donc à une solution logicielle facilitant le stockage des données multimédia. Un moyen sécurisé qui permet aux différents intervenants d’avoir accès à ces ressources en toute simplicité.

Quels sont les avantages d’un DAM ?

Cet outil offre de nombreux avantages aux entreprises. Le principal atout du DAM est qu’il permet de rehausser le revenu. En effet, environ 79 % des entreprises utilisant ce logiciel ont vu leur revenu progresser d’au moins 10 %. L’utilisation du digital asset management permet de mettre en place et de diffuser davantage de campagnes marketing.

De plus, il est également efficace pour réduire les coûts de création de contenus. Grâce à une meilleure utilisation des contenus créés, vous pouvez facilement baisser vos dépenses. Enfin, il y a également la réduction des risques et l’augmentation de la productivité.