Avec sa Holding ISF, Inter Invest permet d’adapter son investissement à son profil de risque. Interview de Jérôme Devaud, Directeur général délégué, Inter Invest

On vous connait comme le spécialiste des opérations outre-mer (1,46 milliard d’euros d’actifs sous gestion). Vous avez décidé l’année dernière de vous lancer dans un autre registre, celui du financement des PME en métropole avec une offre de holding.

Oui, avec Inter Invest Capital, nous avons décidé de nous lancer dans le capital-développement en nous appuyant sur l’expertise de quatre dirigeants combinant des expériences très complémentaires : entrepreneuriat, conseil, finance et capital investissement. Nous avons commencé par une première « Holding Inter Invest ISF 2016 » permettant à ses souscripteurs de bénéficier d’une réduction de leur ISF de 50 % (jusqu’à 45 000 euros d’avantage fiscal). Cette holding a recueilli plus de 5 millions d’euros et investi dans 4 entreprises sur plus de 100 analysées.

Pourquoi avoir lancé cette nouvelle offre ?

Nous avons constaté qu’il y avait une attente, ou plus exactement une insatisfaction. Car les produits ISF ont jusqu’à présent affiché des performances assez médiocres (-21% en moyenne), loin des attentes des investisseurs et de leur CGP, d’où notre idée de leur faire profiter de notre capacité à innover pour coller au mieux à leur problématique d’investissement.

Vous investissez dans quel type de société ?

Dans tout type d’activité, à l’exception des entreprises dites en rupture technologique dont nous ne comprenons pas parfaitement le business model.

En outre, nous investissons, à titre minoritaire, dans des petites et moyennes entreprises de croissance à fort potentiel, déterminées à devenir des acteurs de référence sur leur marché. Nos choix d’investissement se basent sur plusieurs critères : rentabilité positive ou proche de l’équilibre, valeur d’entreprise comprise entre 1 M€ et 20 millions d’euros, investissement de 0,5 à 5 millions d’euros. L’antériorité d’activité est essentielle pour notre appréciation. Nous recherchons des business model éprouvés.

Vous allez proposer une holding 2017 ?

Oui. Nous allons renouveler l’offre pour cette année avec une ambition plus forte de 10 millions d’euros de collecte minimum sur une sélection d’environ 8 entreprises. Comme l’année dernière le ticket minimal est de 5 000 euros.

A qui s’adresse cette offre ?

A tout redevable de l’ISF en 2017.

Votre offre présente une originalité sur le marché. Expliquez nous cela.

Inter Invest Capital propose effectivement une véritable innovation en permettant au contribuable redevable de l’ISF d’adapter son investissement à son profil de risque, avec un choix entre 3 catégories d’actions :

– les actions « Standard » dont le fonctionnement est identique aux offres traditionnelles;

– les actions « Prioritaire » qui s’adressent aux investisseurs souhaitant réduire leur risque de perte en capital, en contrepartie d’une renonciation à toute +value au-delà du montant de leur mise initiale ;

– les actions « Turbo » pour les investisseurs qui sont prêts à prendre bien plus de risques, en contrepartie d’un rendement potentiel démultiplié.

Quel est l’intérêt de ce triptyque ?

Les investisseurs comme les conseillers en gestion de patrimoine en perçoivent très bien l’intérêt. A savoir que les actions Prioritaires et les actions Turbo fonctionnent en vases communicants selon que l’opération débouche sur une plus – ou moins value. En cas de débouclage du portefeuille à 80 %, les actionnaires Prioritaire reçoivent en priorité les produits de cession jusqu’au remboursement de leur mise initiale si cela est possible, au détriment des actionnaires Turbo qui, inversement, en cas de plus-value captent l’intégralité de la performance des actions Prioritaires.

Sur l’offre 2016, vos clients ont fait quel choix ?

82% des souscripteurs à notre holding ISF 2016 ont opté pour les actions Prioritaires et Turbo, donc seulement 18% sur l’offre standard. Les deux tiers ont panaché entre deux ou trois actions.

Qui assure le suivi et la gestion des participations ?

Inter Invest Capital assure un suivi actif jusqu’à la cession des investissements : une présence aux comités de surveillance, des droits de veto sur les décisions stratégiques, la participation à l’établissement des budgets annuels et le suivi des rapports mensuels, ainsi qu’un accompagnement lors des cessions.