Pour pouvoir exercer ses activités en toute sécurité, une entreprise se doit de protéger et quoi de plus efficace pour cela que l’assurance-crédit ? Cette assurance protège les arrières de la société contre les risques d’impayés, et ce, qu’elle opère sur le territoire français ou bien à l’international. Dans l’un ou dans l’autre cas, une protection est indispensable.

L’importance de souscrire à cette assurance

Une entreprise, d’envergure ou non, possède de nombreux clients. Ces derniers, même si la plupart sont toujours réguliers peuvent faire face à tout moment à des difficultés financières. A ce moment, ils n’auront pas la possibilité de couvrir leurs dettes envers votre entreprise. Or, ces impayés peuvent avoir un impact sur vos activités.

D’ailleurs, si ces derniers s’accumulent, ils ne feront pas que ralentir vos activités. Ils risquent réellement de menacer votre entreprise, et dans le pire des cas, la conduire à la faillite. Si ces risques sont assez importants sur le territoire national, dites-vous qu’ils le sont bien plus à l’export. Voilà pourquoi il est primordial pour toute entreprise de souscrire à une assurance-crédit.

Caractéristiques du risque d’impayé

On distingue deux grands types de risques d’impayés, bien que le principe reste le même : c’est-à-dire que votre client, qu’il soit privé ou public, qu’il soit sur place ou à l’étranger, se trouve dans l’incapacité de payer ce qu’il vous doit. On distingue alors le risque commercial, qui est le risque le plus courant. Votre acheteur ne paie pas son dû au terme du délai prévu ou est insolvable après facturation et livraison des biens et services. Visitez ce site.

D’autre part, il y a le risque politique, moins courant mais ayant des conséquences souvent désastreuses sur une entreprise. Il s’agit de tout événement ou décision politique qui peuvent être la cause de pertes financières ou commerciales. On peut citer les émeutes, les grèves, la guerre civile, le retrait de licence…

Le contrat d’assurance-crédit

Le contrat d’assurance peut se présenter sous trois formes :

  • La prévention du risque d’impayé : l’organisme d’assurance effectue son enquête et une analyse des clients afin d’aider l’entreprise qu’il assure à prendre une décision avant de faire affaire avec eux. C’est le meilleur moyen de trouver les clients bons payeurs. L’entreprise est libre d’accorder des délais de paiements à ses clients mais elle est en totale connaissance de cause.
  • Le recouvrement des impayés : dans le cas où le non-paiement survient, l’organisme assureur met à la disposition de l’entreprise un service de recouvrement contentieux. Il intervient très tôt pour permettra à l’assuré de préserver son capital mais aussi de couvrir sa créance.
  • L’indemnisation des créances non recouvrées : troisième type de contrat d’assurance-crédit. Dans le cas où le recouvrement n’arrive à couvrir qu’une partie des impayés, l’assuré bénéficie alors d’une indemnisation. Toutefois, une quotité, dont la valeur peut varier, reste à sa charge.

Dans tous les cas, il est essentiel qu’une entreprise songe à s’assurer. Cela ne pourra que lui être bénéfique. De plus, elle contractera de meilleures affaires étant donné qu’elle saura sur quels clients compter, ce qui fera prospérer encore plus la firme !

D’ailleurs, une étude a affirmé que sur une entreprise sur quatre, la défaillance est due en grande partie aux impayés. Ceci dit, il est important de bien choisir l’organisme assureur. Vous trouverez plus d’informations sur l’assurance-crédit en cliquant ici.