L’élaboration d’un CV nécessite plusieurs éléments. Parmi les plus connus, il y a les références. A la fois influente et délicate, les références doivent être utilisées avec précaution. C’est pour cette raison qu’il est judicieux de comprendre tous les paramètres de son emploi.

Les bonnes occasions pour mettre une référence dans son CV

Même si les références sont bien utiles dans un CV, il est tout aussi important de déterminer quand les insérer. En effet, il y a diverses situations où les références seraient plutôt à éviter. C’est par exemple le cas d’un CV à déposer en public. Que ce soit pour un site ou encore pour un mail que le postulant envoie à plusieurs personnes, il est préférable d’éviter de mentionner des référenceurs. Il est à noter que cela peut comporter un risque par rapport aux référenceurs qui sont de votre côté. Cependant, il est nécessaire de citer les références dans le cas où la personne postule pour un travail où cela fait des parties des prérequis. Il est vrai que citer des personnes influentes pour qui la personne a travaillé peut inciter le recteur à s’intéresser à la candidature.

Le genre de référence à insérer dans un CV

Dans un CV, il y a certaines références qui méritent d’être citées plus que d’autres. C’est par exemple le cas des références universitaires si le postulant est un jeune sortant d’une grande école. Dans ce cas, les référenceurs seront les professeurs et les responsables d’écoles. Ensuite, il y a les références professionnelles qui tendent à déterminer les appréciations des anciens employeurs. Bien sûr, le tout est de ne citer que celles dont les référenceurs ont déjà été prévenus à l’avance. Pour cela, il est préférable d’opter pour une référence qui est sûre de vanter les mérites du candidat qui postule.