L’évaluation de votre retraite dépend généralement du décompte des trimestres. Le nombre de trimestres que vous aurez obtenu est essentiel dans le calcul de votre pension. Mais comment calculer vos trimestres pour la retraite ?

Des changements ont eu lieu après l’adoption de la loi réformant le système de retraite. D’ailleurs, si vous n’avez pas validé un nombre suffisant de trimestres lors de votre retraite, une réduction peut survenir au niveau de votre pension. Il est donc essentiel de bien comptabiliser ses trimestres afin de déterminer précisément le montant de la retraite.

En quoi consiste les trimestres de retraite ?

Deux régimes composent notre système de retraite. Il y a le régime de base et le régime complémentaire. Dans ce premier, les cotisations se transforment en trimestres. Lors de votre départ en retraite, le calcul de votre retraite prend en compte votre durée d’assurance.

Par ailleurs, dans l’autre régime, les cotisations sont converties en points retraite. Tous les points sont additionnés lors de la retraite. Ensuite, ils sont multipliés par la valeur du point à la date de votre départ.

Comment compter le nombre de trimestres accumulés ?

En principe, dès que vous commencez à travailler et quel que soit votre statut, vous contribuez automatiquement à votre future retraite. Cette cotisation prend la forme de retenues sur votre salaire qui figurent sur votre bulletin de paie sous la mention « retraite ». Contrairement aux idées reçues, l’acquisition de trimestres ne dépend en aucun cas du temps que vous avez travail, mais plutôt du montant de votre salaire.

La validation d’un trimestre sur une année nécessite une cotisation sur la base d’un salaire minimum égal à 1 482 euros brut sur trois mois. Cependant est revu annuellement. Il faut également noter qu’il est impossible de valider plus de 4 trimestres par an. Par exemple, une personne ayant gagné plus de 5 928 euros en 2018 validera 4 trimestres, qu’il ait perçu ce salaire en quelques jours ou sur plusieurs mois. Une personne ayant gagné 5 000 euros en 2018 ne pourra pas valider plus de 3 trimestres.

Le relevé de carrière

Il s’agit d’un récapitulatif de votre carrière professionnelle. Ce document vous aide à obtenir une vision globale des droits acquis pour la retraite. Le relevé de carrière constitue également un document important attestant de la prise en compte de l’ensemble de votre carrière.

Depuis le début de votre intégration dans le monde du travail, vous disposez d’un compte sous votre numéro de sécurité sociale. Le relevé de carrière répertorie ainsi toutes vos activités déclarées, qu’elles soient dans le cadre de vos études ou saisonnières. Dans ce relevé de carrière, vous pourrez trouver la nature des périodes, les trimestres acquis, les revenus d’activité et le nombre de trimestres cotisés.

Trimestres équivalents

Des validations trimestrielles peuvent aussi être octroyées durant les périodes où vous n’avez pas pu travailler. Ils sont considérés comme des trimestres équivalents. Vous pouvez les acquérir après un accident de travail, une maladie, un congé maternité ou encore durant les formations professionnelles.

Des trimestres supplémentaires peuvent également être obtenus dans certaines situations comme la prise en charge d’un enfant ou d’un adulte handicapé.